L'aponévrosite plantaire ou fasciite plantaire est l'inflammation de la bande de tissu épais s'insèrant sur l'os du talon (calcanéum) et en avant sur les phalanges des orteils. Elle apparait progressivement et affecte habituellement un seul pied. C'est l'une des causes les plus fréquentes de douleurs au talon.

La douleur pouvant vous amener à changer votre façon de marcher, cette pathologie peut entraîner des problèmes de pied, de genou, de hanche ou de dos ainsi que d'autres maladies chroniques.

plantar fasciitis

Vue latérale du pied : en rouge et blanc, l'aponévrose plantaire

Quelles sont les causes?

Habituellement, votre fascia plantaire agit comme une corde amortissante, en soutenant la voûte de votre pied. Mais, si la tension sur cette corde devient trop grande, elle peut créer de petites déchirures.

La douleur peut être due à une excroissance osseuse (épine calcanéenne) si elle est suffisamment volumineuse pour que la pression locale comprime les tissus.

Dans certains cas, la fasciite est attribuable à un traumatisme particulier comme le fait de glisser, d’atterrir brusquement sur le talon ou d'augmenter très rapidement son niveau d'entraînement sportif. Lorsque c'est le cas, une réaction inflammatoire est présente.

Quels sont les symptômes?

L'aponévrosite plantaire implique généralement une douleur lancinante dans le talon qui survient durant les premiers pas après le réveil. Après quelques minutes, elle diminue mais peut réapparaitre dans la journée, si vous êtes resté immobile ou assis pendant de longues périodes.

Quelles sont les personnes à risque?

La fasciite plantaire touche plus les femmes que les hommes, et la plupart entre 40 et 60 ans. Mais les activités sportives comme la course à pied, la danse classique peuvent contribuer à une apparition plus précoce de ce trouble.

Les personnes exercant une profession qui exige beaucoup de marche ou une station debout prolongée ont aussi un risque plus important, comme les ouvriers d'usine, les enseignants, les serveurs...

 D'autres facteurs de risque incluent des problèmes biomécaniques tels que désalignement du talon, le pied creux, plat ou en pronation, ou encore une démarche anormale, ainsi que l'obésité, la grossesse et le port de mauvaises chaussures.

Quels sont les traitements disponibles?

- Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les infiltrations aux corticoïdes

- Les semelles orthopédiques afin de corriger les défauts statiques et dynamiques des pieds

- Les étirements musculaires

- La kinésithérapie